Océane déploie Reflex WMS pour gérer son entrepôt maraîcher

30/11/2016 | Hardis Group

La mise en œuvre du logiciel de gestion d'entrepôt, autant que l'expertise et l'accompagnement des équipes Hardis Group, ont profondément transformé les pratiques logistiques de la coopérative. Avec, à la clé, des gains de productivité, de qualité de service et de confort de travail pour les opérateurs.

Hardis Group, entreprise de services du numérique et éditeur de logiciels, annonce qu'Océane, société coopérative agricole de la région nantaise, a déployé Reflex WMS pour gérer son entrepôt maraîcher de 13 000 m². La mise en œuvre de la solution a permis de mettre en œuvre de nouveaux processus de préparation, de gagner en productivité et en qualité de service, dans un contexte de forte croissance de l'activité de la coopérative.

Agrandissement de l'entrepôt pour absorber la croissance

Créée en 1993, Océane est une société coopérative agricole regroupant 70 producteurs de la région nantaise. Avec un volume expédié de 89 000 tonnes de produits maraîchers, pour un chiffre d'affaires de 110 millions d'euros en 2015, la société compte parmi ses clients 200 grandes et moyennes surfaces (GMS) en France métropolitaine, et exporte vers l'Union Européenne, notamment en Allemagne.

Avec une hausse moyenne de ses volumes de ventes de 10 % par an et une diversification de plus en plus importante des produits proposés à ses clients, Océane initie, en 2014, un projet d'agrandissement de son unique entrepôt : sa surface passera de 5 000 à 13 000 m². La coopérative décide de profiter de cette extension pour s'équiper d'un logiciel de gestion d'entrepôt, afin de mettre en place une nouvelle organisation logistique, industrialiser ses processus de préparation et d'expédition, et disposer d'indicateurs de pilotage (suivi d'activité, optimisation des flux et du stockage...).

Logistique maraîchère : des enjeux particuliers

Pour ce projet, Océane s'adjoint les compétences d'un cabinet extérieur afin de rédiger un cahier des charges complet, qui intègre l'ensemble des particularités de la logistique maraîchère : forte saisonnalité, modification à la volée des emplacements de stockage (en fonction de la volumétrie), gestion des contraintes de stockage (température, degré d'humidité...), DLUO, etc.

L'appel d'offres est ensuite lancé auprès de cinq éditeurs, avec pour objectif de sélectionner une solution offrant une couverture des besoins en standard la plus large possible. "Nous ne souhaitions aucun spécifique sur les aspects stratégiques de notre métier, ni sur les fonctionnalités sollicitées au quotidien", explique Nicolas Hatton, Responsable de la plateforme logistique d'Océane. Reflex WMS est finalement retenu, notamment pour sa capacité à gérer nativement les contraintes de stockage du maraîchage, des volumes qui varient énormément d'une saison à l'autre et le calcul des besoins.

Outre les fonctionnalités, le catalogue d'interfaces disponibles (qui permettait une connexion simple et rapide avec l'ERP), ainsi que la méthodologie de projet proposée par Hardis Group ont fini de convaincre Océane.

Optimisation des processus logistiques

Le choix final est réalisé fin 2014. Commencent alors les phases de rédaction des analyses fonctionnelles détaillées, puis de paramétrage, qui s'achèvent au second trimestre 2015 : comme prévu, les nombreuses fonctionnalités standard de Reflex WMS ont permis de répondre à un maximum de spécificités et contraintes métiers de la coopérative. Après avoir laissé passer la saison haute, la phase de tests commence à l'automne 2015 et la mise en production est réalisée début 2016.

"Nous avons fait le choix de ne pas prévenir nos clients. Et manifestement, personne n'a constaté ni retard ni problème, sinon, nous en aurions été informés !", souligne Nicolas Hatton. Les magasiniers et préparateurs sont équipés de terminaux radio fréquence tactiles de nouvelle génération. Formés juste avant la bascule, ils ont très vite été autonomes. Une montée en compétences rapide qui se ressent également lors de l'accueil du personnel saisonnier. "Aujourd'hui, une seule journée suffit pour que nos saisonniers soient autonomes, contre environ trois semaines auparavant", précise le responsable de la plateforme logistique.

En outre, les indicateurs de pilotage désormais disponibles grâce à Reflex WMS offrent aux équipes Océane une visibilité en temps réel des processus, et notamment de l'état de chargement ou du respect des heures de départ, sans avoir à parcourir les quais de long en large. Ces informations bénéficient également aux transporteurs qui peuvent ainsi optimiser leurs heures de passage et les délais de livraison.

Plus largement, c'est toute l'organisation logistique qui a été optimisée : avant la mise en œuvre de Reflex, la coopérative n'appliquait qu'un seul processus de préparation. Elle explore désormais de nouveaux modes de picking, de ramasse, ou encore le cross-docking. "Reflex a non seulement répondu à nos attentes, mais nous permet surtout d'absorber notre croissance, tout en optimisant notre organisation logistique", conclut Nicolas Hatton.

A lire aussi