24/05/2012 | Hardis Group

Le spécialiste du débosselage sans peinture et de la carrosserie express à domicile a fait appel à Hardis Group pour développer une application mobile. Objectif : permettre aux techniciens itinérants de consulter le dossier client, d'établir et faire valider les devis, directement sur le lieu d'intervention.

Hardis Group, société de services, d'édition logicielle métiers et d'infogérance, annonce avoir été retenue par Dent Wizard, spécialiste du débosselage sans peinture et de la carrosserie express à domicile, pour le développement et le déploiement d'une application mobile destinée à ses techniciens itinérants. La solution leur permet de gérer, directement sur le lieu d'intervention, les aspects administratifs : consultation des fiches client, établissement et validation des devis.

La carrosserie itinérante

Créée en 1983, Dent Wizard est aujourd'hui le leader du marché du débosselage sans peinture. Présente en Amérique du Nord et en Europe, la société compte en France un peu plus de 100 collaborateurs et 2.000 clients. La spécificité de son activité : ce sont les techniciens qui se déplacent pour réparer les véhicules (tôle bosselée et autres réparations cosmétiques tels que les trous dans les sièges). Avec un coût et un temps d'immobilisation du véhicule réduits par rapport aux méthodes traditionnelles, la société connait une forte croissance.

Jusque-là essentiellement réalisées chez les professionnels (garages, concessionnaires, carrossiers "classiques"), les interventions de Dent Wizard sont amenées à se développer rapidement auprès des particuliers et des flottes d'entreprise.

Consulter les fiches clients et établir des devis, sur site

Avec 150.000 interventions par an, l'activité de réparation itinérante nécessite une très bonne organisation, notamment pour ce qui concerne la gestion de l'administratif (consultation et mise à jour des fiches client, établissement et validation de devis, facturation). Ainsi, dès 2008, le papier a fait place à une application sur terminal mobile, développée en interne dans le groupe. Trop éloigné de la réalité des besoins des techniciens, complexe et souffrant de plusieurs bugs, l'outil ne s'est jamais imposé."Certains techniciens étaient même revenus au papier...", commente David Escallier, Responsable Financier de Dent Wizard. Fin 2010, il est décidé de repenser totalement l'application.

Ergonomie et simplicité d'utilisation

Pour éviter les écueils de la première version, les utilisateurs sont alors fortement impliqués pour définir les besoins et un cahier des charges précis. L'objectif est de simplifier les processus de consultation des fiches client, et surtout de réduire au maximum le nombre d'écrans et de saisies.

L'entreprise lance ensuite une consultation auprès de trois sociétés. Le projet proposé par Hardis est retenu : outre le rapport qualité / prix, les équipes de Dent Wizard ont été séduites par l'approche conseil des équipes d'Hardis. "Elles ne se sont pas contentées de nous proposer un projet de développement,explique David Escallier, mais nous ont également accompagnées dans le choix des solutions matérielles et d'hébergement". Le budget total du projet (développement logiciel et acquisition des nouveaux terminaux mobiles) atteint 150.000 €.

Des temps de saisie divisés par deux

Echaudées par l'échec de la première application, Dent Wizard et Hardis décident de s'appuyer sur un groupe projet interne pour valider pas à pas les étapes du développement :

  • principes de navigation et ergonomie des écrans,
  • informations à récupérer de l'ERP Sage pour établir les devis (coordonnées du client, type de prestations, prix et remises prédéfinies, etc.),
  • signalement par le technicien des éléments à réparer (visuellement pour l'extérieur, listes pour l'intérieur),
  • visualisation, enregistrement et récupération des devis, ordre de réparation non validés et validés,
  • etc.

Déployée en décembre 2011, la nouvelle application aura pris son temps. Mais les premiers retours sont sans équivoque : les utilisateurs sont satisfaits, leurs temps de saisie ont été divisés par deux par rapport à l'ancienne version. Du côté de la Direction, c'est la fiabilisation de l'information qui est appréciée : l'interface avec Sage et les nombreuses listes prédéfinies ont permis de réduire le nombre d'impayés, d'homogénéiser les saisies et de limiter le nombre d'erreurs.

Si bien qu'une nouvelle évolution est déjà engagée pour réduire toujours plus les temps de saisie et augmenter la productivité des équipes terrain : l'interfaçage avec le SIV national (Système d'Immatriculation des Véhicules), afin de récupérer toutes les informations des véhicules réparés sur simple saisie ou scan de leur numéro d'immatriculation.